Comment faire une simulation de sa future SCPI ?

Vous souhaitez vous lancer dans l’investissement en SCPI, les sociétés civiles de placement immobilier ? Réalisez d’ores et déjà une ou plusieurs simulations en adéquation à vos choix afin de connaître si le placement est avantageux pour vous ou non. Comment se fait ladite simulation ?

Utiliser un outil en ligne

La meilleure manière de vous y prendre est d’utiliser un simulateur désormais disponible en ligne : vous pouvez vous-même réaliser ladite simulation en quelques clics de souris et sans prise de tête, puisque c’est l’outil lui-même qui se charge d’effectuer le calcul. En effet, il est programmé à cet effet par les experts en SCPI.

Vous n’avez qu’à vous laisser guider et à introduire les données requises. Celles-ci sont les suivantes :

  • le montant de votre investissement. Il varie d’une SCPI à l’autre en fonction du prix de la part, du nombre total de parts obligatoires à souscrire.
  • le mode de financement de votre SCPI. Trois possibilités s’offrent à vous : acheter votre SCPI cash, à crédit, ou les deux à la fois (apport personnel plus endettement). Si vous choisissez l’option crédit, mentionnez la durée du prêt, le taux d’intérêt, les mensualités.
  • votre projet par rapport à votre investissement. Les SCPI en effet permettent de répondre à plusieurs objectifs en raison de leur grande diversité. Par exemple, certaines permettent d’alléger votre impôt sur le revenu, d’autres de distribuer des dividendes de qualité pour la préparation de la retraite ou pour compléter les revenus (les SCPI de rendement). En mixant plusieurs SCPI, vous pouvez même diversifier votre patrimoine.
  • votre situation familiale ainsi que vos revenus nets annuels (les vôtres et ceux de votre conjoint si vous vivez en couple).
  • la durée de votre projet, c’est-à-dire la période sur laquelle vous conservez vos parts de SCPI. Il est recommandé de choisir la période minimale de 8 à 12 ans.

Certains simulateurs proposent des options avancées, comme la possibilité de choisir en particulier une zone géographique (en région, en Île-de-France, en Europe, à l’étranger), la typologie des biens du patrimoine de la SCPI (bureaux, logements, locaux d’activités, etc.). Ou encore le choix des activités du locataire (dans le domaine de la santé, de l’enfance, de l’hôtellerie et autres). Ces outils à options poussées proposent aussi d’affiner les résultats de la simulation par rapport à la capitalisation de la SCPI ou encore en fonction de la société de gestion.

Se tourner vers un conseiller en gestion de patrimoine

La simulation peut aussi être prise en main par un conseiller en gestion de patrimoine qui est alors le plus recommandé. Ses conseils sont totalement personnalisés, puisque l’analyse se fait en profondeur en fonction de la composition de votre patrimoine, de vos objectifs, de votre sensibilité aux risques, bref de votre profil d’investisseur. Si le simulateur est gratuit et son utilisation illimitée, les services du CGP sont quant à eux payants – petit désavantage par rapport à la première option.

Collectez les meilleures informations sur ideal-investisseur.fr.

Conseils pour bien investir en SCPI

Avant tout, c’est en fonction de vos objectifs et de votre situation financière que vous allez choisir votre SCPI comme nous l’avons évoqué précédemment. Vous avez le choix entre les SCPI à haut rendement et les SCPI défiscalisantes (SCPI Pinel et Malraux, SCPI dans une assurance-vie ou encore SCPI démembrée).

Vérifiez toujours la fiscalité de votre produit, de même que sa liquidité. Les SCPI à capital fixe et celles à capital variable n’ont pas la même liquidité en effet, de même que les SCPI souscrites dans une assurance-vie. Quant à la fiscalité, elle dépend du mode de détention : en direct ou à travers une assurance-vie.

Postez votre avis concernant notre post si jamais vous voulez exprimer votre marque !

%NDD% : dernière actus.

  1. 01 Déc. 2019Votre matériel logistique et de manutention en quelques cliques391
  2. 16 Nov. 2019Quels contrats de souscription pour la SCPI en assurance-vie ?523
  3. 14 Nov. 2019On vous explique la fin de la location à courte durée en France163